Cimlec

Historique

CIMLEC Industrie a fêté ses 50 ans d'existence en 2013. Spécialisée à l'origine en électricité et en serrurerie, l'entreprise a su évoluer et se tourner vers de nouveaux marchés pour devenir un partenaire incontournable des industriels dans l'optimisation de leur outil de production.

1963

Robert MARCILLY, Pierre CUAZ PEROLIN et André MAZAUD fondent la Construction Industrielle Mécanique Electrique, CIMELEC. L'entreprise spécialisée en électricité générale et serrurerie compte alors 10 personnes et est implantée à Suresnes (92).

1971

Afin de répondre aux commandes croissantes de gros clients tels PSA, Renault, Dassault... Cimlec SA déménage dans des locaux plus grands, rue Pierre Curie aux Mureaux (78).

1974

Cimlec prend des parts dans la société SLA à Saint-Malo, afin de se diversifier dans le câblage d'armoires.

1975

Suite au dépôt de bilan de SLA, Cimlec embauche le personnel restant et ouvre un atelier de câblage à Pleurtuit.

1980-1990

Tout en conservant ses savoir-faire historiques, le positionnement de Cimlec évolue vers les marchés de l’automatisme et de la robotique.

1988

Cimlec Industrie se lance dans l'activité robotique industrielle.

1999

Rachat de l’entreprise par le Groupe Finuchem, fondé par Jean-Pierre Gorgé. Spécialiste de la robotique industrielle, Finuchem se développe sur le marché de l'automobile et crée un véritable pôle automobile qui atteindra jusqu'à 110 M€ de chiffre d'affaires, par croissance externe.

Cimlec Industrie achète la société Tenwhil spécialisée dans les études robotiques hors-ligne.

2000

Fort de son expansion, Cimlec investit dans de nouveaux locaux sur la ZI des Garennes, aux Mureaux, où elle siège toujours à l'heure actuelle.

2001

Création de la société Robokeep spécialisée dans la maintenance d’équipement et de robots.

2002

Croissance du groupe avec le rachat de plusieurs sociétés :
- MFG, devenue FTS, spécialisée dans les pistolets et pinces à souder ;
- BBR, intégrateur de solutions robotiques ;
et à l'international :
- MFG Deutschland
- MFG Iberica

2003

Année où Cimlec Industrie atteint un chiffre d'affaires record de 46 M€ grâce à un très fort développement de la robotique. Près de 2000 robots passent dans nos ateliers pour programmation et équipement.

2005

Le pôle automobile représente 70% du CA du groupe Finuchem, Cimlec Industrie s'implante en Europe de l’Est : Cimlec Slovakia (Slovaquie) et Cimlec Industrial (Roumanie) ouvrent leurs portes.

2006

Le pôle automobile rencontre de grosses difficultés. Le groupe Finuchem décide de diversifier ses activités vers d'autres secteurs. Cimlec Industrie est porteur de ce changement.

Plusieurs sociétés du groupe CIMLEC sont cédées.

2007

Pour accompagner la nouvelle politique de diversification des activités de l'entreprise, un nouveau président est nommé.
La part de l'automobile dans le chiffre d'affaires passe de 90 à 80 %.

2008

Décision d'investir dans le développement commercial et de donner une nouvelle identité à la société.
De nombreux nouveaux clients nous font confiance, la part de l'automobile dans le chiffre d'affaires n'est plus que de 70% pour atteindre 50% en 2009.

2009

La nouvelle identité graphique de Cimlec voit le jour : nouveau logo, édition d'une plaquette et lancement d’un site Internet interactif.

Finuchem devient Groupe Gorgé.

2010

Cimlec Industrie intègre au sein de son activité Serrurerie, la société SCM Verboom, filiale de Groupe Gorgé, spécialisée en métallerie.

La serrurerie devient ainsi le second métier de Cimlec Industrie.

2013

Acquisition de l’activité robotique d’Air Liquide Welding France.
Création de Commercy Robotique, filiale de Cimlec Industrie, regroupant les compétences robotiques d’Air Liquide Welding et de Cimlec Industrie.